Entre autres faiblesses, l'Audi A4 comporte 4 bras de suspension par roue à l'avant qui ne manqueront de se manifester à l'approche des 140000km, parfois moins.
La manifestation en question sera:

-un clacquement sec quand la suspension est sollicité,ceci est dû au jeu généré par l'usure de la rotule,un défaut peut survenir sur le silent-bloc,mais le jeu issu de la rotule apparaît en principe en premier.C'est le symptome d'un bras de suspension supérieur qui a pris du jeu..
-Un grincement quand on monte ou descend le pivot avec un cric, on pourra incriminer un bras de suspension inférieur dont la rotule supporte une partie du poids de la voiture.
Les bras sont tous différents sauf celui situé en bas et à l'avant supportant l'amortisseur,ces bras gauche et droit sont identiques.

Audi ayant reconnu un problème de sécurité avec le bras de suspension situé en bas à l'avant (celui qui ne supporte pas l'amortisseur),la marque a dû procéder à un rappel des A4 (entre autres) produites entre avril 94 et decembre 99 le 29 juin 2004 (action 40G3).
Ce type de rappel n'étant dans la pratique effectif que pour les véhicules de première main (surtont quand il est pratiqué 8 ans après la mise en circulation), un grand partie des courriers n'a pas abouti et une faible partie des véhicules en a bénéficié.

Dans mon cas personnel,je n'ai bien sur pas été averti de ce rappel et n'en ai pas eu connaissance.Quand début 2007, j'ai remarqué un jeu très important sur la rotule de ce bras , j'ai contacté le concessionnaire Audi local qui m'a éconduit en m'expliquant que l'action 40G3 était terminée.

Conclusion :

AUDI:
- n'a pas mené son action de sécurité avec efficacité puisque je n'ai jamais été prévenu.
-considère manifestement que passé un délai ,la sécurité n'est plus de sa responsabilité puisque l'action de contrôle est terminée...
LE CONSOMMATEUR APPRECIERA -> j'ai changé les deux bras de suspension à mes frais.


Prix des pièces-> Grosses disparités :de 182€/Audi à 60€ pour le même bras commandé sur un site Allemand.
Perso, je commande ici:

Pour enlever le bras de suspension supportant l'amortisseur à l'avant, il faut libérer la barre anti-roulis du côté considéré pour permettre à l'ensemble de s'allonger complètement,enlever le boulon reliant le bas de l'amortisseur sur le bras de suspension,enlever l'agraffe fixée sur un pas de vis sous le plaque du haut de l'amortisseur,puis enlever les 3 vis situées dans le compartiment moteur.
Aucune compression n'est nécessaire.

A l'avant toujours, pour enlever le bras du bas ne supportant pas l'amortisseur ->mauvaise surprise :le boulon de 18 le reliant au berceau ne sort pas.
Il est alors nécessaire de desserrer le support vertical et faire levier pour le libérer.
Se munir également d'un bon levier métallique pour arracher la rotule qui résiste désespérément.

Important

Entre autre erreurs,les concepteurs Audi ont cru bon de brider la queue cylindrique des rotules des bras supérieurs sur le pivot par un boulon de 9 cm environ (6 pans de 16).Si ce dernier n'a jamais été changé, vous aurrez le plus grand mal à l'enlever.
En effet, ce dernier est en général irrémédiablement grippé et il est quasiment inutile d'essayer de le faire tourner.
Il faut enlever l'écrou nylstop et frapper fortement l'extrémité pour prétendre le faire sortir à grand renfort de dégrippant
(il s'agit de frapper sur l'extrémité de la vis, pas sur l'aile !!!!!).
Il est également possible de chauffer ce boulon, mais il faudra changer systématiquement les deux bras dont les rotules ne supportent pas l'élévation de température.
Tous les écrous Nylstop devront être changés, certaines vis également.

Bon courage